Comment sont nées nos tisanes.

Une première aventure en 2017 nous conduit à arrêter nos métiers respectifs pour traverser la France à vélo, de ferme en ferme, à la découverte des pratiques tantôt traditionnelles, tantôt innovantes en agriculture biologique. Ce voyage initiatique de 7 mois nous a permis d’affiner nos envies et de dessiner les contours de notre projet.

Formée en journalisme international, je (Cécile) me lance alors dans une formation d’herboristerie pendant 3 ans à l’école des plantes de Montpellier (IMDERPLAM). Passionnée par les plantes, j’apprends à connaître les secrets de leurs bienfaits, notamment médicinaux, pour prendre soin de la terre et des autres. L’idée de travailler autour de la plante sèche et des tisanes vient alors naturellement lorsque je franchi le pas et m’installe en tant qu’agricultrice en 2019. 

Gwen, lui, est ingénieur dans le BTP lorsque nous décidons de changer de vie. Comme beaucoup à notre époque, il ressent le besoin d’un retour à la terre, de ralentir et donner du sens à son travail. Il se forme alors dans la culture du houblon, plante symbolisant le mieux notre goût du partage et de la fête.

C’est ensemble et avec le cœur que nous choisissons le Pays Basque intérieur comme décor pour cette nouvelle aventure. Non loin de nos familles respectives, nous avons eu la chance d’atterrir à Bidarray, terre de tradition au cœur de la basse navarre (entre Espelette et Saint-Jean-Pied-de-Port), où l’agriculture paysanne reste en vigueur dans beaucoup de fermes.

Soutenus par la commune, nous démarrons notre projet sur un petit îlot de terre d’un demi hectare : c’est l’époque des essais. On construit le séchoir, on plante, on cueille, on goûte, on choisit les mélanges…
Puis en 2019, nous avons la chance d’acquérir notre propre terrain, où nous faisons le pari d’y construire des terrasses et un bâtiment agricole pour pouvoir travailler de plus grandes surfaces.

Bleuets à Bidarray

Très vite après, en 2021, tout s’enchaîne et nous avons l’opportunité d’acheter la ferme de nos rêves. C’est sur cette nouvelle île paradisiaque mais encore à défricher, au milieu des montagnes, que nous projetons de pérenniser nos activités agricoles.

Entre temps, 6 premières tisanes voient le jour et le houblon récolté est parti chez les micro-brasseurs locaux.

nos methodes

A bientôt !